Promotions

Nouveaux produits

Information

GT
la SUZUKI 250 GT est une descendante proche et en ligne directe de la T20 de 1966. Pour l'ambiance, on recopiera les commentaires de Moto Légende: "Passé 5500 tours, l'aiguille se rue à l'assaut de la zone rouge sans faillir et les chevaux se bousculent. 4e à 120, 5e à 135, vitesse de pointe proche des 160 Km/H" (il y a 6 vitesses). Et en plus e...
la SUZUKI 250 GT est une descendante proche et en ligne directe de la T20 de 1966. Pour l'ambiance, on recopiera les commentaires de Moto Légende: "Passé 5500 tours, l'aiguille se rue à l'assaut de la zone rouge sans faillir et les chevaux se bousculent. 4e à 120, 5e à 135, vitesse de pointe proche des 160 Km/H" (il y a 6 vitesses). Et en plus elle tenait bien le pavé. On imagine la tête des propriétaires des lourdes 500 four et autres Norton avec cette guêpe dans le rétro. La SUZUKI 250 GT, qui apparait en 1973, est quand même plus civilisée. Elle s'équipe d'un frein à disque, de culasses chapeautées du "Ram Air System" (pour unifier le look de la gamme GT avec les 3 cylindres) qui ne sert à rien puisqu'il n'y a pas de cylindre central à refroidir. La fourche est équipée de soufflets de protection, le bocal de liquide hydraulique est tout aluminium. Réservoir parcouru d'une large bande blanche. Peinture rouge ou verte.Le modèle L apparait en Avril 74. A part une modification de la canalisation du frein à disque et une décoration plus fine du réservoir, rien ne change. Le modèle M apparait en 75. La fourche perd ses soufflets noirs de protection, les pattes de phare sont chromées, ce qui allège l'esthétique de la moto. Le bocal de liquide de frein devient transparent avec repères de niveaux. Peinture or ou bleue avec liserés noirs ou blancs.En 1976 apparaissent les modèles A (puis B en 77) avec un moteur très différent, plus puissant et sans le Ram Air System. Le garde boue avant ne tient que par la tringlerie arrière. La fausse grille des caches latéraux est supprimée. La GT 250 terminera sa carrière en 1978, un peu avant la GT 380.
Détails

GT Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • GT 250, K 1973
    La SUZUKI 250 GT, qui apparait en 1973, est quand même plus civilisée. Elle s'équipe d'un frein à disque, de culasses chapeautées du "Ram Air System" (pour unifier le look de la gamme GT avec les 3 cylindres) qui ne sert à rien puisqu'il n'y a pas de cylindre central à refroidir. La fourche est équipée de soufflets de protection, le bocal de liquide hydraulique est tout aluminium. Réservoir parcouru d'une large bande blanche. Peinture rouge ou verte.
  • GT 250 L 1974
    La SUZUKI GT250 L apparait en Avril 74. A part une modification de la canalisation du frein à disque et une décoration plus fine du réservoir, rien ne change.
  • GT 250 M, 1975
    La SUZUKI GT 250 modèle M apparait en 75. La fourche perd ses soufflets noirs de protection, les pattes de phare sont chromées, ce qui allège l'esthétique de la moto. Le bocal de liquide de frein devient transparent avec repères de niveaux. Peinture or ou bleue avec liserés noirs ou blancs.
  • GT 250, une 1976
    En 1976 apparaissent les SUZUKI 250 GT modèles A (puis B en 77) avec un moteur très différent, plus puissant et sans le Ram Air System. Le garde boue avant ne tient que par la tringlerie arrière. La fausse grille des caches latéraux est supprimée.
  • GT 250, B 1977
    En 1976 apparaissent les SUZUKI 250 GT modèles A (puis B en 77) avec un moteur très différent, plus puissant et sans le Ram Air System. Le garde boue avant ne tient que par la tringlerie arrière. La fausse grille des caches latéraux est supprimée.
  • GT 250, C 1978
    La GT 250 terminera sa carrière en 1978, un peu avant la GT 380.
  • GT 250, X7E, N 1979
    En Allemagne de l'Ouest le GT250 a été vendu sous le nom de modèle X7E. Le modèle a été abandonné en 1981, mais a été vendue dans de nombreux pays jusqu'en 1983